Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les activités de l'association Histoire et patrimoine du pays de Sainte-Hermine


Conférence jeudi 10 Mars 2011

Publié par Histoire et Patrimoine du Canton de Sainte Hermine sur 11 Février 2011, 21:14pm

Catégories : #Conférences

ASSOCIATION DES AMIS DU TEMPLE DE SAINTE-HERMINE

 

 

Jeudi 10 mars à 20 h

 

 

 

EDOUARD GRIMAUX,

UN GRAND SAVANT VENDEEN

(1835-1900)

(De Sainte-Hermine à l’Ecole Polytechnique)

 

 

Conférence

 

Par Josette FOURNIER

Professeur retraitée des Universités (Chimie Organique), Josette FOURNIER fut co-fondatrice et présidente du Groupe d’Histoire de la Chimie de la Société Chimique de France.

 

 

Au Temple de Sainte-Hermine

(25 Grande rue du temple)

 

 

 

Entrée gratuite

 

Originaire de Rochefort, Edouard GRIMAUX épouse en 1857 dans le temple de Sainte-Hermine une jeune fille de la bourgeoisie terrienne, Léontine BOUTET, dont la sœur épousera Jérôme BUJEAUD, son ami. Il s’installe comme pharmacien pendant 7 ans dans cette petite ville, continue des études à Paris, et obtient un poste à la Sorbonne, puis à l’Ecole polytechnique, où il renouvelle l’enseignement de la chimie. Professeur à l’Institut Agronomique, membre de l’Académie des Sciences, il est trois fois président de la Société Chimique de Paris.

Libre-penseur, républicain, humaniste, ses prises de position, aux côtés de Zola, en faveur du Capitaine Dreyfus entraînent sa radiation de l’Ecole polytechnique. Plusieurs années après ses obsèques civiles, ses cendres seront transportées auprès de son épouse au cimetière protestant de Sainte-Hermine.

 

Malgré des liens simplement occasionnels avec le protestantisme, il est un personnage assez représentatif des tendances de cette époque dans le milieu protestant.

 

 

La conférencière s’appuiera  sur une caricature du cours de GRIMAUX devant la deuxième division (1882-1883) dès sa nomination à l’Ecole polytechnique, qui illustre en quelques images ses convictions de savant, (la théorie des atomes), la fidélité à son maître (Wurtz) ainsi qu’une certaine maladresse expérimentale due à sa mauvaise vue, et un caractère combattant qui lui valut sa destitution de ses fonctions de professeur de l’Ecole polytechnique. L’injustice de cette sanction hâta sa fin.

 

La plupart des travaux de Josette Fournier dans ce domaine sont publiés dans les périodiques de la Société Chimique de France et de la Société d’Histoire de la Pharmacie, ainsi que dans les Mémoires de l’Académie d’Angers. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Témoignage de la vie religieuse au XIXème siècle et de la place du protestantisme dans l’espace public après une longue interdiction, le Temple de Sainte-Hermine fut construit en 1825 dans le style néoclassique de son temps.  Propriété de la Commune, il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (1989).

 

Renseignements au 06 09 98 45 42.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents